B i e n v e n u e !

AbiesSitta se voudrait un site qui vous permet de découvrir la flore, la faune et les paysages qui caractérisent cette belle région de Sétif qui est reconnue fait partie d'un point chaud régional de biodiversité (Hotspots) ainsi qu'une zone importante pour les plantes (ZIP).

Abies  fait référence au Sapin de Numidie, arbre endémique de Babor et Sitta, à la Sitelle Kabyle, l'oiseau endémique de la Kabylie et qui fut découverte pour la première fois également à Babor. Ces deux endémiques sont classés en danger critique et menacés de disparition par l'UICN.

Son objectif est de faire connaitre la richesse floristique, faunistique et paysagère de Sétif mais surtout promouvoir

leur protection et sensibiliser et éduquer le public sur la flore locale. 

Bien que toute espèce soit utile pour la nature et contribue à l'équilibre générale d'un écosystème, j'ai consacré la grande partie du site aux espèces fragiles (rares et endémiques) qui sont menacées dans leurs milieux naturels et qui nécessitent une préoccupation majeure de la part des responsables.

Les Orchidées de la région de Sétif sont les espèces qui m'intéressent le plus présentement en raison de leur fragilité et les menaces dont elles subissent et qui risquent de les faire disparaître à jamais à cause de la destruction de leurs habitats. C'est la même situation préoccupante pour la Sittelle Kabyle et l'état des deux djebels Babor et Tababort.

Deux possibilités d'accéder aux espèces. Soit en cherchant dans les onglets de la flore ou de la faune le nom de l'espèce, ou bien directement à partir des photos. Vous allez remarquer que je ne donne jamais l'endroit exacte de ces espèces végétales pour minimiser les chances à leurs accessibilités tant que des lois strictes quant à l'accès à leurs sites ne soient appliquées avec rigueurs. 

La description des plantes est basée principalement sur la flore de l'Algérie de Quezel et Santa (1962-63) qui reste la flore de référence. Pour certaines plantes, la description de Battandier a été ajoutée. Bien sure, des observations personnelles sont apportées quand c'est jugé pertinentes. Pour chaque espèce, j'ai inclus une carte générale de la wilaya de Sétif représentant le taux de boisement en y pointant là  l'espèce a été observée. 

Ce que nous devons comprendre, c’est qu’on habite une terre qui apparient à tous, qu'on est simplement de passage sur cette terre et tout ce qu’on trouve dans la nature, doit être consommé de manière raisonnable et durable, admiré, amélioré si possible et le léguer intact comme un héritage à la génération future. Cette dernière a le même droit, que nous tous, d’observer et d’admirer encore la Sitelle Kabyle, le Sapin de Numidie, la Néottie nid d’oiseaula pivoine, etc. Je ne cesse de répéter que si on n’est pas capable de contribuer à protéger, au moins ne pas contribuer à nuire à ce qui reste.

Il faut signaler que l'accès au djebel Babor a été fait avec le moins d'impact sur la flore et moins de dérangement pour la faune et particulièrement pour les oiseaux. Un camouflage professionnel a été utilisé pour être le plus discret possible. Tout ce travail à été accompli par mes propres moyens. Du matériel photographique a été acquit pour avoir les meilleurs clichés possibles. 

Le site est en cours de construction, alors n'hésiter pas de le visiter le plus fréquemment possible pour être au courant des nouveaux ajouts. Toute aide est la bienvenue. Les commentaires constructifs seront grandement appréciés.  Des propositions ou corrections des noms d'espèces seront prises au compte pour la mise à jour du site. Je remercie par l'occasion mon ami Riadh Moulai pour l'identification de certains oiseaux et papillons.

Des photos en grande résolution sont disponibles pour chaque espèce. 

                           

Ensemble pour sauvegarder notre biodiversité

                  Ensemble, on y arrive

On ne commande à la nature qu'on lui obéissant

                                   Francis Bacon

À propos de Sétif

La wilaya de Sétif, région naturelle du nord-est de l’Algérie, est à cheval sur le secteur des hauts plateaux, sous-secteur des hauts-plateaux constantinois « H2 », et le secteur du Tell constantinois « C1 » (Quézel & Santa, 1962-1963). Elle englobe des hautes plaines, des collines et des montagnes. Elle se caractérise par une diversité bioclimatique importante, depuis le semi-aride, variante à hiver frais, aux plus basses altitudes (au centre et au sud), jusqu’au subhumide et à l’humide, variante à hiver froid, aux hautes altitudes (Bou-Taleb, Megriss et Babor). Les précipitations varient d’une région à une autre selon l’altitude. Il tombe en moyenne 395,8 mm de pluie par an (station météorologique de Sétif, données entre 1981 et 2004).

 

Les précipitations hivernales sont fréquemment neigeuses, et d’autant plus avec l’altitude. La température maximale (M), atteinte en mois de juillet est de 33,2 °C, alors que la température minimale (m) descend jusqu'au 1,8 °C au mois de janvier. La saison sèche, mise en évidence à partir du diagramme ombro-thermique de Gaussen (Pmm< 2T°moy), s’étale de mi-mai jusqu’au mois de septembre.

Copyrights

© Amar Madoui Proudly created with Wix.com

​All right reserved. No part of this publication may be reproduced without prior written permission of the author, except for used in school with mentionned the author.

 Vous pouvez créer un lien hypertexte vers le site sur votre site, sous la réserve qu´il ouvre le site dans une nouvelle fenêtre de navigation laissant apparaître l´adresse https://abiessitta.ca

Dernière mise à jour le 21 avril 2020

  • Facebook
  • YouTube